Copyright B 612 Studio Photo
logo

Photo de mode : il n’y a plus d’âge pour être mannequin !

Photo Montpellier studio

Photo de mode. A New-York on les appelle les « new born boomers« . Elles, ce sont les mannequins qu’on voit de plus en plus sur les podiums, dans les défilés et sur les photos publicitaires de mode. Elles ont des rides, les cheveux grisonnants et plus de 70 ans. Et j’adore ça.

Pour changer un peu des « bébés » que présente régulièrement le Studio B612, j’avais envie de parler d’une nouvelle tendance (salutaire) dans la photo de mode internationale. Une tendance qui semble s’affirmer ces dernières années : l’arrivée sur le devant de la scène de mannequins qu’on aurait jadis présentés comme « atypiques ». Des modèles très rondes, très âgées, très tatouées ou très androgynes (j’écrirai un article sur la sublime Andreja Pejic un jour prochain).

Veruschka Von Lehndorff à la Fashion Week de Londres

Je pense qu’on peut dater le grand mouvement qui s’opère depuis quelques années. Il a commencé avec l’apparition de la divine Verushka von Lehndorff à la Fashion de Londres en 2010. La mannequin star des années 1960, ancienne muse des photographes Franco Rubartelli et Richard Avedon, avait choisi de remonter sur le catwalk pour le styliste Giles Deacon, provoquant une immense ovation du public.

Peu de temps après, en août 2011, Helen Mirren, une comédienne connue du grand public pour avoir reçu l’Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Elisabeth II dans le film The Queen de Stephen Frears en 2006, décroche le titre de « Plus beau corps de l’année » à l’âge de 65 ans, décerné par la chaîne Los Angeles Fitness. Devant (excusez du peu), Jennifer Lopez et Elle Macpherson.

Depuis, on a vu Catherine Loewe (vidéo ci-dessus) pour Jean Paul Gaultier, Jessica Lange (66 ans) pour Marc Jacobs, Marianne Faithfull (70 ans) pour Saint Laurent,

La liste, que j’ai tenté de vous présenter ici (j’adore être exhaustive), est très longue : la mannequin Carmen Dell’Orefice, 81 ans, a fait l’unanimité lors du défilé Norisol Ferrari printemps-été 2013, à New York. Jacqueline Murdoch, 82 ans, a été choisie par Alber Elbaz pour la campagne Lanvin automne-hiver 2012-2013. « J’avais envie de voir des gens de différents âges et de différentes morphologies » avait alors expliqué Elbaz au Vogue anglais. « Nos vêtements ne sont pas uniquement faits pour être portés par des filles de 20 ans. J’aime aussi voir des femmes mûres en Lanvin. J’aime les rides, j’aime les cheveux gris. »

Les vieilles ont le vent en poupe

Le dégoût généralisé des Occidentaux, de la publicité et des corps parfaits photoshoppés de la photo de mode contraint les marques à de nouvelles stratégies. J’en ai parlé dans une de mes conférences de l’automne dernier en citant l’exemple du cow-boy Marlboro qui apparaît désormais sur les affiches sans le nom de la marque. Il s’agit donc pour les publicitaires de surfer sur le besoin de réalisme, d’authenticité et de corps naturel.

Par ailleurs, le vieillissement généralisé des peuples des pays riches demande de « nouvelles figures », plus proches d’un public qui a besoin d’icônes montrant une vieillesse dynamique, fringante et populaire.

C’est le cas de la mannequin parisienne Tanya Drouginska pour la société de maquillage Shu Uemura. Cette modèle à la splendide chevelure argentée avait aussi posé pour Dim, la FNAC et Afflelou. Elle a aussi été au cœur de la série Smile Forever d’Olivier Metzger, aux (feux les) Rencontres photographiques d’Arles en 2012.

(Je dis « feux les rencontres photographiques d’Arles » parce que ça fait longtemps que la photo y a été assassinée et enterrée…)

Photographe Montpellier mode

Jane Fonda en couverture du magazine V

Dans la même veine, après qu’on a commencé à parler d’Helen Mirren, le très hype magazine V décide fin 2011 de mettre en couverture Jane Fonda (73 ans), Sigourney Weaver (61 ans) et Susan Sarandon (64 ans). Cette dernière devient d’ailleurs, illico, la nouvelle égérie d’Uniqlo, une marque parisienne dont le slogan est « la simplicité sublimée ».

Début 2012, c’est Jacky (62 ans) qui devient la nouvelle égérie de la marque American Apparel. Dans la foulée, le styliste et réalisateur yankee Tom Ford fait poser pour ses collections Marisa Berenson (64 ans à l’époque) et Lauren Hutton (68). La mode se propage, et, immédiatement, Dolce & Gabbana choisit de mettre en avant Daphné Selfe, 83 ans, qui se présente sur sa page Facebook comme « la plus âgée des modèles professionnelles du monde« . Et il faut dire en effet qu’elle est absolument « gorgeous ». Un physique résolument punk qui n’échappera pas à ma chouchou : Vivienne Westwood (75 ans cette année).

80, 90 ans, tous les âges sont dans la photo de mode

Photographe Montpellier

Iris Apfel, pour la marque de cosmétique M.A.C.

Après avoir travaillé dans sa jeunesse pour le magazine de mode américain WWD et créé avec son mari sa marque de textile, Old World Weavers, Iris Apfel, cette grande dame de la mode new-yorkaise est devenue en 2011, à 90 ans, l’égérie de la marque de cosmétique M.A.C.. « Vieillir n’est pas pour les chochottes, mais ça peut aussi être très drôle.« , déclarait-elle sur le blog Into The Gloss en janvier.

Mais, d’après mes recherches, c’est Irène Sinclair (96 ans) qui décroche la palme. Elle avait été choisie comme l’une des égéries de la marque Dove en 2005. A côté de sa photo, on pouvait choisir « ridée ou radieuse ? ». Selon le site campaignforrealbeauty.com, 92 928 personnes ont répondu qu’elle était radieuse, 20 191 ont remarqué ses rides.

Pour ma part : elle est radieuse.

N’hésitez pas à partager mes articles, voire à m’écrire. Je me fais toujours un plaisir de vous répondre.

Nath-Sakura

 

  • Partager