Copyright B 612 Studio Photo
logo

Tisser la lumière comme le tailleur le tissu…

photographe Montpellier photo

Maîtrise de la lumière. Combien de fois ai-je dû expliquer, pendant un shooting, à quelqu’un qui me proposait d’éteindre les néons du plafond ou les lampes du couloir que “Mes réglages, les flashes, produisent un résultat différent de ce que vous voyez”. Et de montrer, sur l’écran de mon boîtier photo une image, prise au même moment, présentant un visuel très différent de celui que voyait, de bonne foi, mon interlocuteur. Sans la lumière des néons. Ni celle des les lampes du couloir.

C’est toujours le même problème. La plupart des gens pensent qu’une photographie représente exactement, en deux dimensions, la réalité (lire mon article sur la photographie et le réel). N’emploie-t-on l’expression “avec une précision photographique” pour décrire une image nette et détaillée ?

Comme je l’ai expliqué voilà quelques mois : même si c’est le réel (ou plus exactement la lumière qui frappe le réel) qui est le matériau de base de la photographie, il est sujet à une interprétation. Parfois radicale.

De la part du matériel optique d’abord (les lentilles des objectifs peuvent diminuer les profondeurs, allonger les lignes, créer des zones plus sombres sur les bords, voire “délirer” complétement comme les fameuses optiques Lomo ou les Holga), selon les réglages et le type d’appareil, selon les supports, et surtout, selon l’envie de l’humain qui réalise la photo. Un humain qui ne cherche pas à “photocopier” le réel, mais à en donner une vision différente.

C’est la raison pour laquelle je ne cesse de répéter à mes élèves : “Ne cherchez pas à photographier ce que vous voyez, photographiez ce que vous voulez voir”.

Miroir mon beau miroir

Pensez au sentiment que vous avez en vous regardant un après-midi dans le miroir de la salle de bain d’une amie avec qui vous êtes venue prendre le thé. Vous allez vous trouver changée. Peut-être en mieux, peut-être pas. Peut-être allez-vous vous dire : “Qu’est-ce que je suis super belle aujourd’hui !

Réfléchissez-y. En réalité, vous n’avez pas changé depuis votre toilette du matin dans votre salle de bain. Où vous vous êtes dit “J’ai une tête atroce !” Vous n’avez pas changé, mais la lumière et la disposition des reflets si. Mieux placée, plus chaude, que sais-je. Peut être est-ce aussi la forme et la déformation éventuelle du miroir.

Inutile de vérifier votre maquillage ou de jouer avec vos cheveux. Vous avez simplement vécu une “expérience photo-esthétique”. Vous n’avez pas changé, le réel est toujours le même, seule votre “image” est différente.

Maîtrise de la lumière

C’est la raison pour laquelle j’ai toujours pesté contre ces studios photos où la lumière est toujours placée au même endroit. Deux ombrelles, une de trois-quart face, une de trois-quart dos. Deux sources qui éclaireront, avec la même intensité, une petite fille, un vieillard, une ado rétrognate ou un légionnaire aux arcades sourcilières proéminentes…

La lumière demeure une affaire personnelle. Elle ne va pas à tous de la même manière. Le photographe doit déterminer vos points forts, ceux sur lesquels la lumière va insister, et vos défauts, sur lequel on va poser une ombre délicate, mettre en valeur, en jouant sur les lumières dures ou douces vos courbes et vos couleurs. Mettre en scène votre caractère, votre statut social, vos rêves, par le bon choix d’un cadrage, et d’un angle de prise de vue. Bref, agir avec la lumière comme le tailleur de haute-couture avec le tissu…

Sinon, il y a le prêt-à-porter. Qui est fait pour tout le monde, et finalement ne va à personne.

Comme d’habitude vous pouvez commenter, réagir, sursauter, piaffer, me reprendre et évidemment partager, si vous jugez que mes articles en valent la peine.

Nath-Sakura

SE PROCURER LE MANUEL PHOTO ET D’ECLAIRAGE DE NATH-SAKURA Nath-Sakura a rassemblé toutes ses connaissances et ses méthodes de photographie dans ce gros manuel de 396 pages. Imprimé en quadrichromie et en format 21×21 cm, ce manuel répond à toutes vos questions en matière de photo et de maîtrise de la lumière. Qu’il s’agisse de lumière naturelle ou artificielle. Il parle aborde aussi en profondeur la question de la direction artistique, de la direction du modèle et de matériel d’éclairage. Plutôt qu’un énième livre de “recettes photographiques” comme on en trouve à foison, ce livre vous enseignera, avec intelligence et simplicité, à maîtriser la lumière. Ce qui vous permettra d’en comprendre les phénomènes et à mieux réussir l’ensemble de la chaîne graphique de la réalisation d’image de haut niveau. Vous pouvez consulter le sommaire complet et commander le livre en cliquant ici

  • Partager